Déficit moteur controlatéral dans l’hématome extradural: Analyse de 35 patients

Nous travaillons dans l’un des centres de traumatologie les plus fréquentés du pays et traitons plus de 200 cas d’hématomes extraduraux par an. La fréquence frappante de l’association des déficits moteurs avec des hématomes extraduraux nous a incités à reprendre cette étude et à définir les facteurs qui pourraient diminuer la morbidité en diminuant la convalescence des patients atteints. Nous avons principalement constaté que l’association entre l’EDH et les déficits moteurs était fréquente et qu’une intervention précoce entraînait une récupération plus rapide de la puissance motrice (70% chez les patients opérés dans les 24 heures suivant le traumatisme et 53,3% chez les patients opérés après 24 heures de traumatisme. puissance totale récupérée dans les 4 semaines.) Nous avons conclu à une association cliniquement significative d’hématomes extraduraux et de déficits moteurs concomitants, et avons constaté qu’une intervention rapide chez des patients présentant un traumatisme crânien léger nous permettait de récupérer complètement la puissance motrice. Les facteurs contributifs comprenaient la concordance de signes de hernie et de lésions parenchymateuses associées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.