FAQ – Que sont les Méthodes de Comptabilité de Caisse, de Comptabilité d’exercice et de Comptabilité de Caisse Modifiée?

Comptabilité d’exercice

La méthode de comptabilité d’exercice est considérée comme conforme aux  » principes comptables généralement reconnus  » (PCGR). C’est le moyen le plus précis d’évaluer la situation financière d’une association.

Selon la méthode de la comptabilité d’exercice, les produits et charges sont comptabilisés lorsqu’ils sont engagés, peu importe le moment où ils sont déposés à la banque ou lorsque des chèques sont rédigés. Ainsi, le revenu est enregistré lorsque les propriétaires de parts sont évalués, et non lorsqu’ils effectuent un paiement. Le montant des cotisations impayées est indiqué au bilan sous forme de cotisations / comptes débiteurs. Un état financier selon la méthode de la comptabilité d’exercice comportera alors généralement au moins deux actifs au bilan : la trésorerie et les comptes débiteurs. Les dépenses sont comptabilisées lorsque le produit ou le service est fourni, et non lorsque le chèque est rédigé. Par exemple, le contrat de paysage pour janvier figurerait dans les états financiers de janvier même si le paysagiste n’a pas été payé avant février. Les montants dus aux fournisseurs, mais non payés à la fin du mois, figureraient comme créditeurs dans la section passif du bilan. (Il pourrait y avoir d’autres actifs et passifs tels que l’assurance prépayée ou les taxes, les taxes à payer, etc. mais ils ne seront pas discutés ici.)

Un état financier selon la méthode de la comptabilité d’exercice indique alors la véritable image de l’association. Le conseil d’administration saurait exactement quelles dépenses ont été engagées au cours du mois et quels revenus sont dus à l’association. Certes, le flux de trésorerie de l’association peut ne pas concorder avec le revenu net car soit l’argent n’a pas encore été reçu, soit les chèques n’ont pas été rédigés. Mais le conseil peut mieux gérer l’avenir en sachant exactement où il en est.

Les retraits à la méthode de la comptabilité d’exercice sont que 1) elle est plus difficile à comprendre pour les utilisateurs, 2) elle peut exiger que les livres soient ouverts plus tard afin que les factures puissent être reçues et correctement comptabilisées, et 3) elle nécessite un niveau plus élevé de connaissances comptables / comptables pour préparer correctement les états financiers selon la méthode de la comptabilité d’exercice. Pour cette raison, certaines associations préfèrent utiliser la méthode de comptabilité de caisse modifiée au cours de l’exercice et ne la convertir en méthode de comptabilité d’exercice que pour leur vérification ou examen de fin d’exercice.

Trésorerie modifiée

La méthode de comptabilité de caisse modifiée est un hybride entre la trésorerie et la comptabilité d’exercice. Il n’y a pas de norme quant aux éléments modifiés. Il est courant que les associations communautaires enregistrent les revenus selon la méthode de la comptabilité d’exercice et les dépenses selon la méthode de la comptabilité de caisse. Ainsi, il y a des comptes débiteurs au bilan mais pas de comptes créditeurs.

Cette méthode de comptabilité peut être très viable pour de nombreuses associations du fait que la plupart des dépenses sont standard. La majorité des dépenses sont effectuées sur une base mensuelle et sont assez statiques. Quelques exemples sont les services publics, le contrat de gestion, la piscine et l’aménagement paysager. Si les dépenses sont payées rapidement et s’il reste des dépenses de type inhabituel en souffrance à la fin du mois et que celles-ci sont portées à l’attention du conseil, la méthode de trésorerie modifiée peut être considérée comme appropriée pour de nombreuses associations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.